Comment rédiger un appel à l’action lors d’une prospection commerciale à froid.

Pour toute TPE ou PME cherchant à se développer, la prospection commerciale fait partie des obligations de ses dirigeants et salariés. 

Parmi les diverses tactiques de prospection, la plus efficace, selon une enquête de Databox, serait l’envoi d’email froid (36 %). Vient ensuite le démarchage téléphonique (18 %). Les appels prennent néanmoins beaucoup plus de temps que le démarchage par courrier électronique et sont deux fois moins efficaces. 

Pour résumer, les professionnels de la vente s’appuient donc sur l’envoi d’e-mails à froid pour générer des prospects et obtenir le plus possible de rendez-vous qualifiés auprès de clients potentiels.

 Cependant, il y a un problème majeur auquel vous êtes confronté lorsque vous envoyez ces emails à vos prospects. Il s’agit du taux de réponse – souvent être assez faible, avec 1-3% souvent cité comme la moyenne. 

Pourquoi un taux de réponse si faible de votre base de données et quelles en sont les raisons ? Cela peut avoir deux raisons:

-Les prospects n’ouvrent pas les courriels froids qui leur sont envoyés

-Vos e-mails finissent dans les dossiers de spam?

 Nous constatons également que le taux d’ouverture peut être beaucoup plus élevé (60-70%) que le taux de réponse. Alors pourquoi une telle faible fraction des clients potentiels répond-elle? 

S’ils ouvrent l’e-mail, c’est qu’ils ont manifestement l’intention de le lire, notamment dans leur routine quotidienne. Et s’ils l’ont lu et n’ont pas répondu, cela ne peut signifier qu’une chose: vous ne leur avez pas donné une raison suffisamment forte pour agir. 

C’est ce que les spécialistes du marketing appellent souvent un appel à l’action (CTA)

Qu'est-ce qui fait un bon appel à l'action dans un e-mail?

Le simple fait d’ajouter un bouton vert au bas de votre e-mail indiquant “Réservez maintenant”, “Prenez contact” est techniquement considéré comme un appel à l’action.  Mais est-ce suffisant pour distinguer votre e-mail froid des centaines d’autres que les gens reçoivent par mois? 

Probablement pas, car il ressemblera à la plupart des 126 autres courriels ou plus qu’ils ont déjà reçus. La plupart d’entre nous ont entraîné leur cerveau à filtrer les messages reçus dans leur boîte aux lettres électronique.

C’est pourquoi la clé de la rédaction d’un bon e-mail d’appel à l’action est d’attirer l’attention de quelqu’un avant que votre e-mail ne soit victime du filtrage. 

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Comment distinguer votre appel à l’action de la masse ?

Il existe plusieurs façons de le faire :

Personnaliser le contenu pour qu'il soit pertinent pour le destinataire.

Vous devez connaître les centres d’intérêt du public cible de votre campagne de sensibilisation par emailing à froid pour les attirer avec des informations pertinentes. C’est le seul moyen pour les inciter à se convertir – pour rechercher ce qui répondra à leurs besoins professionnels. 

Amener quelqu’un que vous ne connaissez pas à aimer quelque chose qui ne l’intéressait pas auparavant est une tâche ardue. Mais si vous lui proposez quelque chose qu’il désire, il prendra le temps de l’obtenir malgré son emploi du temps chargé.

Dans son ouvrage How to Win Friends and Influence People, Dale Carnegie a écrit : “La seule façon d’influencer les autres est de leur parler de ce qu’ils veulent et de leur montrer comment l’obtenir”.

Et c’est exactement ce qu’est un CTA (call to action) : montrer à vos clients potentiels ce qu’ils veulent et des indications faciles pour le trouver. Vous pouvez garder la copie aussi simple que ceci :

“Montrez-moi comment”

Ou encore mieux et plus personnalisé :

“Montrez-moi comment [nom du produit] peut me faire gagner 30 minutes par jour”

Faire en sorte qu'il soit facile pour eux de passer à l'action

Il est souvent préférable de n’inclure qu’un seul appel à l’action dans votre correspondance. Proposer plusieurs appels à l’action peut entraîner ce que l’on appelle la paralysie de la décision, c’est-à-dire que les gens n’arrivent pas à décider ce qu’ils doivent faire. Au lieu de cela, ils ne font aucun choix – et abandonnent. 

Vous devez faire en sorte que votre appel à l’action soit aussi simple que possible à suivre. Décidez d’une seule chose que vous voulez qu’ils fassent. Pour les e-mails froids, il peut s’agir de répondre, de réserver une réunion rapide ou une démonstration, ou de télécharger un élément de contenu utile comme un livre blanc.

 Vous pouvez toujours avoir d’autres liens dans votre e-mail sur lesquels ils peuvent cliquer (comme un lien dans votre signature), mais n’ayez qu’un seul appel à l’action et demandez-leur de faire une seule chose. Le mieux est l’ennemi du bien dans un bon e-mail d’appel à l’action. 

Voici un bon message d’appel à l’action pour inciter les destinataires à se rendre sur votre site Web : il est clair, facile à comprendre et n’a pas l’air agressif :

 “Consultez la liste complète de [comment vous pouvez les aider] ici”.

Établir la confiance avant d'envoyer quoi que ce soit

Même avant la pandémie, les travailleurs étaient quelque peu conscients des courriels de phishing et autres escroqueries. Mais maintenant que les entreprises ont fait de la cybersécurité une priorité et ont formé leurs employés à ce qu’ils doivent rechercher, les gens hésitent encore plus à cliquer sur des liens ou des pièces jointes. C’est pourquoi il est important d’établir la confiance avant d’envoyer quoi que ce soit.

C’est l’objectif de l’envoi d’e-mails à froid : établir une relation et faire progresser le destinataire dans l’entonnoir de votre campagne de sensibilisation. Personne ne veut qu’on lui dise ce qu’il doit faire, surtout lorsqu’il s’agit d’un parfait inconnu. Demandez plutôt la permission de leur envoyer quelque chose. Voici un bon exemple :

 “Seriez-vous intéressé par une vidéo de 2 minutes sur la façon dont nous pouvons [ce que vous pouvez faire pour leurs besoins] ?” 

Fournir un lien vers un calendrier

Au lieu de lui donner une date et une heure précises pour parler, donnez-lui la liberté de choisir. Il s’agit de rendre les choses aussi faciles que possible pour le destinataire de votre courriel froid. De plus, cela vous facilite la tâche, car vous n’avez pas besoin d’échanger des e-mails pour déterminer l’heure qui vous convient à tous les deux.

Voici ce que vous pouvez dire pour votre appel à l’action par e-mail :

“Voici le lien de mon calendrier. Réservez un appel de 5 minutes à votre convenance”.

Reformuler votre proposition de valeur

Votre appel à l’action est une excellente occasion de leur rappeler les parties les plus importantes de votre message. En un sens, vous résumez ce que vous venez de leur dire. Cela fonctionne très bien car certains prospects peuvent lire rapidement le corps de l’e-mail et manquer les points clés. Vous vous assurez ainsi qu’ils ne manquent pas la raison la plus importante pour laquelle vous pouvez les aider.

Prenons l’exemple de ce CTA:

“Réservez un appel de 15 minutes pour voir comment notre produit/service peut augmenter vos revenus.”

Bien qu’il existe beaucoup d’exemples d’appels à l’action par e-mail éprouvés, ils ne constituent pas la solution magique pour transformer les prospects en ventes. Vous devez préparer le terrain dans le corps de votre e-mail pour que ces CTA fonctionnent. Votre appel à l’action est là pour leur donner un petit coup de pouce dans la bonne direction.

Si vous souhaitez envoyer des e-mails à froid à des prospects avec un appel à l’action efficace, vous aurez besoin d’une liste d’adresses e-mail de professionnels. Par exemple, Skrapp.io fournit un outil avancé de prospection par e-mail pour aider les professionnels à lancer des campagnes de prospection par e-mail à froid.

Laissez-nous vous aider à trouver des emails pour ces appels à l’action bien écrits avec notre extension web de recherche d’e-mails !

Leave a Reply