Rédaction Web : créer du contenu pour votre public et l’optimiser pour Google (SEO)

Pourquoi la rédaction web est si importante ?

Votre rédaction web doit être facile à lire et optimisé pour les moteurs de recherche. Créer du contenu pour votre public et l’optimiser pour Google (SEO) sont deux choses à prendre en compte pour ressortir parmi les premiers résultats des moteurs de recherche. 

Avec 60% de part de marché, Google continue à assurer son statut de leader mondial des moteurs de recherche en 2020. Pour trier le contenu qui répond au sujet de la requête de l’internaute en ligne, Google se base sur:

  • la qualité du contenu fourni
  • la pertinence des mots clés utilisés et
  • les enchères que les fournisseurs de contenu investissent sur ces derniers (SEA). 

Afin que votre contenu soit visible, vous devez alors vous assurer que vous suivez les règles de rédaction du Web (SEO). Mais encore, que vous avez connaissance des meilleures pratiques pour bénéficier d’un trafic qualifié vers votre site Web. 

Dans cet article, découvrez les éléments essentiels à connaître lors d’une rédaction du web. 

  • Créer du contenu qui répond à un objectif clair
  • Rédiger un titre accrocheur et explicite
  • Résumer l’essentiel de l’information en introduction
  • Cibler des mots clés pertinents 
  • Faire apparaître les mot-clés ciblés dans le premier paragraphe
  • Respecter une structure hiérarchique 
  • Varier avec les mots clés sémantiquement liés
  • Rédiger des phrases simples et courtes
  • Optimiser ses URLS
  • Optimiser sa méta-description
  • Actualiser son contenu
  • Intégrer des visuels 
  • Fournir du contenu mobile-first
  • Penser aux liens internes et externes

Créer du contenu qui répond à un objectif clair

Avant de vous lancer dans rédaction web, vous devriez pouvoir répondre à une question simple : pourquoi vais-je publier ce contenu ?

Il est important de créer du contenu qui répond à un objectif précis. Publier des articles de blog ou d’autres types de contenus ne vous aide pas forcément à augmenter le trafic qualifié vers votre blog. Aussi, ceci nous vous aidera pas à rentabiliser les ressources de temps et les moyens mobilisés. 

En règle générale, les entreprises publient du contenu pour atteindre l’un de ces objectifs :

  • améliorer leur positionnement sur les SERP
  • générer des leads
  • éduquer le public sur leur secteur d’activité
  • animer la communauté et optimiser leur taux d’engagement
  • convertir les leads en clients en les accompagnant dans l’entonnoir marketing

Il est donc important que le contenu que vous créez puisse répondre à un objectif bien identifié. En bref, que votre article, blog ou livre blanc attire des leads et que vous soyez ainsi perçu comme un leader de votre domaine.

Pour y parvenir, appuyez-vous sur la data en votre possession (Search Console, données de vos réseaux sociaux) et étudiez les thèmes ou mots-clés qui ont générés le plus d’impressions. Pensez également à évaluer les tendances de votre marché afin de proposer un contenu qui soit en lien avec les problématiques actuelles de votre niche. 

Etre régulier dans la rédaction de contenu sur votre blog va également vous permettre de proposer un contenu récent. Ainsi, de mieux ressortir sur les moteurs de recherche. Ne négligez pas la force de la planification de vos publications. Tout comme vous le faites certainement pour vos réseaux sociaux, tenir un calendrier éditorial va maintenir le rythme de vos prises de paroles et vous inscrire dans l’esprit de votre audience.

Rédiger un titre accrocheur et explicite

Un titre bien rédigé est apprécié par votre public mais également par le robot d’indexation de Google. Le titre de votre article doit résumer le contenu de votre article ou de sa problématique. 

Un bon titre résume le contenu de la page et ne dépasse pas les 60 caractères soit 10 mots au maximum. Pensez à faire la distinction entre : 

  • le titre de votre page appelé balise

Après avoir écrit un titre assez intriguant pour que les internautes cliquent sur le lien de redirection de votre article, vous devez les retenir et les pousser à le lire. La probabilité que ce dernier ferme la page de votre article après avoir lu les premiers mots de votre introduction est assez élevée.

La première phrase de votre introduction a un seul but : inciter le lecteur à lire celle d’après. Introduire le ton de votre article dès les premiers mots est donc une nécessité. La première chose à garder à l’esprit est que votre première phrase doit être courte et expéditrice. Cela permet au lecteur de digérer facilement les premières informations que vous lui partagez et l’empêcher ainsi de se désintéresser rapidement.

Favorisez une introduction qui pose le contexte du sujet traité, amenant ainsi votre problématique et le plan que vous allez détailler pour permettre au lecteur de qualifier votre contenu et votre rédaction. 

Cibler des mots clés pertinents

La recherche de mots-clés doit toujours être le point de départ de votre création de contenu rédactionnel sur le web. Aligner le contenu que vous créez avec votre recherche de mots clés est donc une étape essentielle.

Utilisez des outils tels que l’outil de planification des mots-clés de Google ou l’explorateur de mots-clés Semrush. Vous les utiliserez pour déterminer les mots-clés recherchés par les utilisateurs autour du sujet que vous avez choisi d’aborder et comme référence lorsque vous rédigez pour le web.

Ne vous lancez pas dans la création de contenu aveuglément ; réfléchissez à un plan basé sur le résultat de ces recherches afin de vous assurer que votre contenu sera consulté. 

Si vous ne ciblez pas votre contenu sur des mots clés spécifiques avant de vous lancer dans la rédaction de votre article, vous aurez du mal à atterrir dans le classement. 

Cibler des mots clés pertinents

Afin d’optimiser votre contenu en SEO, vous devez absolument utiliser une phrase clé focus dès les deux premières phrases de votre introduction. 

Une phrase clé focus est une phrase qui contient le mot clé et qui résume votre contenu ainsi que le thème pour lequel vous souhaitez être classé sur le web. Il est recommandé de l’inclure dans le premier paragraphe du contenu de votre page – idéalement les 100 premiers mots. 

Par exemple, si vous rédigez un article sur le CRM et après avoir fait vos recherches sur ce que veut apprendre votre audience, des phrases clé comme « qu’est ce qu’un CRM » ou « quels sont les avantages d’un CRM » pourraient fonctionner. 

Lorsque les internautes vont chercher des instructions sur la définition d’un CRM ou les avantages de cet outil, ils pourront trouver votre contenu dans les résultats de recherche Google – en fonction de la compétitivité du mot clé bien sûr.

Attention : n’essayez pas de mentionner votre mot clé plus de 3 fois dans votre introduction. L’époque ou la répétition innombrable des même mots clés est révolue depuis longtemps… Il est évidemment important d’utiliser votre mot-clé principal dans votre introduction. Cependant, veillez à le faire naturellement et à inclure des mots-clés à la sémantique liée. Nous abordons ce point plus bas ! 

Respecter une structure hiérarchique

La hiérarchie de votre contenu est un élément du marketing de contenu qui implique le placement stratégique de votre contenu en fonction de sa valeur ajoutée. Cette stratégie doit également être appliquée lors de la rédaction de contenu web.

En plaçant les informations les plus importantes en haut de votre article et les plus basiques en bas, l’internaute est accompagné dans la lecture la rendant ainsi plus agréable. 

Comme évoqué, les internautes se désintéressent très rapidement lorsqu’ils consultent du contenu rédactionnel : le taux de rebond moyen est situé entre 40% et 60% pour un site de contenu et la plupart des études montrent que les internautes ne restent sur les pages web qu’environ dix secondes ! 

Pensez à votre propre comportement : vous avez probablement lu les quelques premières phrase de cet article avant de décider si vous voulez continuer à lire (merci d’être avec nous jusque là). Vous avez également pu parcourir les titres de chaque section pour voir si lire l’intégralité de l’article en vaut vraiment la peine. 

C’est ainsi que la plupart des internautes consomment du contenu sur le web. Vous comprenez maintenant pourquoi il est important de placer les informations que vous souhaitez que les consommateurs lisent le plus en haut de la page ?

Varier avec les mots clés sémantiquement liés

Nous avons abordé l’importance d’utiliser des mots clés qui répondent à la requête des internautes et de ne pas les répéter de manière intempestive. Afin que votre contenu soit bien classé sur Google et que votre internaute en apprécie la qualité, vous devez utiliser des mots clés sémantiquement liés. 

Semrush vous permet de consulter la liste des mots clés sémantiquement liés au thème abordé. Vous pouvez également utiliser des outils comme Answer The Public ou UberSuggest.

Yoast recommande de formuler des phrases de 20 mots au maximum afin d’être mieux repéré par le robot d’indexation Google. Vos phrases doivent véhiculer une voir deux idées au maximum.

La première règle de structuration des URL est de toujours éviter les structures complexes contenant des caractères spéciaux. Laquelle de ces deux URL vous inspire le plus confiance : 

Vous l’aurez compris, une URL détaillée prendra toujours le dessus sur une URL qui n’est pas optimisée. Par ailleurs, opter pour des URL plus courtes qui contiennent le mots-clés principal de l’article favorise votre SEO (cc Google) et apporte à votre lecteur un élément de sécurité en plus !

Selon une étude menée par Backlinko, les URL courtes sont généralement mieux classées que les plus longues. Google a par ailleurs confirmé filtrer les contenus similaires en sélectionnant l’URL la plus courte. 

Rédaction web : Optimiser sa méta-description

La méta-description est la description visible qui est généralement affichée sur les SERP lorsqu’un internaute accède aux résultats de sa requête. En effet, juste en dessous du lien contenant votre balise.

C’est en quelque sorte la promesse que vous faites à l’internaute sur le contenu qu’il trouvera dans votre article. Assurez-vous d’écrire une méta-description qui ne dépasse pas les 160 caractères afin qu’elle ne soit pas coupée. 

Pour que votre méta-description génère du trafic vers votre article, vous devez inclure votre mot-clé principal et encourager les clics en informant sur le contenu de ce dernier et en utilisant un Call To Action.

Rédaction web : Actualiser son contenu

Actualiser votre contenu est un élément à double tranchant : 

  • vous avez l’opportunité de retravailler votre positionnement sur les SERP en optimisant de nouveau votre article pour Google 
  • vous attirez les internautes à consulter votre contenu 

Lorsque que vous faites une recherche Google pour la requête “meilleurs restaurants de Paris”, ces articles apparaissent : 

Par lequel de ces trois résultats êtes-vous attirés et allez vous cliquer pour obtenir un guide à jour ? Celui qui est le plus récent et dont le titre et la méta-description sont les plus accrocheurs, n’est-ce-pas ? 

Mettre à jour votre contenu est un levier pour attirer vos futurs lecteurs. Dans leurs esprits, un contenu récent est un contenu qui sera plus pertinent qu’un article publié il y a plusieurs mois qui n’a jamais été optimisé.

Notre conseil : si vous utilisez un site WordPress et que la date de vos mises à jours ne s’affiche pas automatiquement, vous pouvez installer l’extension “WP Last Updated Date” pour faire apparaître vos modifications !

Intégrer des visuels

Selon Hubspot, 80% des spécialistes du marketing disent que la vidéo a augmenté le temps de séjour des internautes sur leur site Web. L’utilisation de vidéos et d’images qui comprend également des infographies et/ ou des graphiques facilite la lecture et la consommation du contenu. On parle alors de snackable content car il sera consommé plus vite et aura plus de chance d’être partager qu’un article 100% rédigé. 

Un contenu qui prolonge le temps de séjour de l’internaute aura également un impact positif sur le référencement de votre article. Plus un utilisateur passe du temps à consommer votre contenu, plus votre contenu est considéré utile. Il est donc facile de voir comment et pourquoi la vidéo et les images peuvent augmenter le temps passé sur votre site Web et l’engagement global de votre site.

Assurez-vous d’optimiser pleinement les images et d’intégrer des vidéos pour rendre agréable la consommation de votre contenu !

Fournir du contenu mobile-first

Selon Google, 70% des sites affichés sont issus de l’Index Mobile First. L’objectif du SERP est de basculer à 100% d’ici le mois de Septembre 2020. Cela signifie qu’à compter de cette date, c’est la version mobile de votre site qui sera explorée majoritairement par Googlebot. Vous comprenez alors l’importance de fournir du contenu responsive et mobile first.

Rédaction web : Penser aux liens internes et externe

Liens internes 

Intégrer un lien interne vers d’autres pages clés de votre site est indispensable. Cela vous aide à être bien référencé et permet à la fois aux internautes et aux moteurs de recherche de naviguer votre contenu. Les liens internes aident également à équilibrer votre trafic vers les pages de votre site Web qui en ont besoin !

Si vous mentionnez un sujet dans votre contenu pour lequel vous avez une page ou un article de blog, créez un lien vers celui-ci.

Liens externes 

Il y a peu de temps encore, les professionnels du référencement avaient peur de créer des liens vers du contenu externe, soucieux de maintenir leur Page Rank en interne plutôt qu’en externe.

D’un point de vue éditorial, accompagner votre visiteur à approfondir sa lecture sur un sujet sera apprécié. D’un point de vue SEO, si vous citez une source et que vous créer un lien vers celle-ci, cela aide Google et les moteurs de recherche à mieux comprendre la pertinence de votre contenu.

Notre conseil : pensez à créer un lien vers des sites Web à forte autorité ! Consultez cet article de Semrush pour aller plus loin.

Conclusion

Afin de créer du contenu rédactionnel qui soit consommé par les internautes et qui vous ouvre les portes des premiers classements de Google, vous devez avoir en tête la lisibilité de l’article. 

Si rédiger, en général, est un travail difficile – rédiger du contenu pour votre site Web, l’est encore plus. Rappelez-vous que vous n’avez pas besoin d’écrire des textes parfaits mais facile à lire et optimisés en SEO ! 

Une fois votre contenu en ligne, vous pouvez effectuer des vérifications mensuelles des performances de l’article pour surveiller et optimiser ce qui doit l’être. 

Avec ces conseils, vous êtes prêt à créer un contenu adapté aux habitudes des internautes et qui résonne avec les règles de SEO ! 

Leave a Reply